Yanick Tshomi : « La photographie a une grande clientèle à Kinshasa »

Yannick Tshomi, Congolais vivant à Brzaville (République du Congo). Photo Droits tiers.

Yanick Tshomi vit à Brazzaville en République du Congo depuis 1991. Après avoir embrassé les mathématiques au niveau secondaire, il a fait la comptabilité à l’université. Il a décidé, après 24 ans passés dans l’autre rive de la RDC, de regagner Kinshasa pour ouvrir un studio en photographie. Il affirme que la photographie est sa passion et que le marché kinois est mieux que celui de Brazzaville.

« J’aime la photo depuis que j’étais à l’école. Ici, il y a la clientèle. À Kinshasa, ça va marcher », déclare Yanick Tshomi.

Il parle de ses études, ses ambitions et revient sur les expulsions des Congolais de Brazzaville dans cette entrevue avec Kaki Akiewa.​

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (63)
Elections (58)
RDC (57)
Ebola (57)
FARDC (54)
élection (46)
Monusco (46)
Beni (42)
ADF (37)
FCC (36)
Caf (28)
Opposition (24)
Vclub (24)
Léopards (20)