Après son audition au tribunal de Nanterre, Koffi Olomidé de retour à Kinshasa

Koffi Olomide, artiste muscien congolais.

Interpellé lundi 13 février par la police française à l’aéroport de Roissy Charles de Gaule puis entendu par une juge d’instruction du tribunal de Nanterre (Paris), le chanteur congolais Antoine Agbepa dit Koffi Olomidé a été relaxé.

Il est arrivé à Kinshasa mardi 14 février dans la soirée à bord d’un vol régulier d’Air France. Le patron de l’orchestre Quartier latin international est poursuivi pour viol sur mineures, séquestration, actes de barbarie en bande organisée et trafic d’êtres humains.

S’exprimant sous le couvert de l’anonymat, une personne de l’entourage de l’artiste a déclaré à Radio Okapi que l’instruction a commencé et que Koffi Olomidé doit se présenter devant les juges dans trois mois pour l’ouverture du procès.

Le chanteur a choisi de rentrer en RDC, sans attendre la décision de la justice sur son placement ou non en détention provisoire, a expliqué son avocat Me Manuel Aeschlimann à l’AFP.

Mopao (NDLR: Patron), comme l’appellent ses mélomanes, est arrivé lundi à Paris après trois ans de séjour ininterrompu en République démocratique du Congo. Craignant un emprisonnement, l’artiste et son groupe n’ont plus livré des concerts à l’étranger depuis 2009.

Une rumeur persistante faisait état d’un mandat d’arrêt lancé contre lui par Interpol.

Visiblement, il n’en est rien puisque que Koffi s’est rendu au Cameroun une semaine avant de se rendre à Paris.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner