Le comédien Mira Mikanza alias «Koko Swing» est mort

Mira Mikanza dans le clip de Koko Swing, une parodie du chef de la Monuc, William Swing.

Koko Swing est décédé dimanche 11 mai à Kinshasa. Non pas le diplomate américain qui a assumé les fonctions de Représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu en RDC de 2003 à 2008. Mais l’artiste comédien congolais qui le parodiait, reproduisant à la perfection son accent américain quand il parlait français. Koko Swing, de son vrai nom Mira Mikanza, s’est éteint dans un hôpital de la commune de Kimbanseke dans l’est de Kinshasa. Il a longuement souffert, affirment ses proches.

«Quand Koko Swing entre en jeu, personne ne peut bouger. Armée rouge, armée bleue personne ne va tirer ». Des paroles que les Congolais garderont pour longtemps dans leur mémoire en souvenir de Mira Mikanza.

En 2006, entre les deux tours de la présidentielle, la tension est à son comble entre le partisans de Joseph Kabila et de son challenger Jean-Pierre Bemba. William Lacy Swing, le Représentant de Kofi Annan en RDC, multiplie des appels au calme. Mira Mikanza saisit l’occasion pour  tourner un clip qui relaie et porte loin l’appel du chef de la Mission de l’ONU de l’époque en RDC. Il se déguise en William Swing qu’il appelle dans sa parodie « Koko Swing » (Le grand-père Swing, NDLR).

Les Kinois dans leur ensemble accueillent avec plaisir cet appel à l’armée rouge, une allusion à la garde présidentielle, et à l’armée verte, la garde du candidat Jean-Pierre Bemba de ne pas s’affronter en pleine ville de Kinshasa. Ce qui arrivera tout de même en mars 2007.

Martin Kobler, l’actuel chef de la Monusco, a rendu hommage à Mira Mikanza sur Twitter:

Le clip de Koko Swing:

Ancien étudiant de l’Académie de beaux arts et de l’Institut national des arts (Ina), Mira Mikanza est le fils de Norbert Mikanza Mobyem l’un des plus prolifiques dramaturges et écrivains congolais et fondateur du Théâtre national.

«Lui-même se vantait d’être non seulement le fils de Mikanza, mais aussi celui de sa mère, qui est aussi artiste : Jacquie Ndjoku, la secrétaire particulière du Théâtre national. Je pense qu’il a hérité de ses parents ce grand talent de comédien», affirme le professeur Ndundu Kivuila, qui a enseigné Mira Mikanza à l’Ina.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (86)
Ebola (84)
RDC (73)
élection (68)
Elections (67)
FARDC (46)
Beni (43)
Monusco (37)
Opposition (28)
ADF (28)
Vclub (26)
FCC (25)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (19)
Linafoot (19)