Musique: le 32è anniversaire de la mort de Grand Kallé célébré dans la méditation

Une guitare sèche. Ph/Droits Tiers.

Trente-deux ans se sont écoulés depuis la disparition de l’artiste musicien Kabasele Tshamala dit Grand Kallé. Décédé le 11 février 1982, le patron de l’orchestre « African Jazz» est considéré comme le père de la rumba congolaise moderne et le premier Congolais à avoir monté un groupe musical dans sa forme actuelle.

Grand Kallé demeure immortel grâce à ses nombreuses ouvres musicales mythiques dont «Indépendance Tcha Tcha», tube sorti à l’accession du Congo à l’indépendance, en juin 1960, et devenu depuis un classique de la musique africaine.
L’orchestre «African Jazz» avait accueilli de nombreux musiciens de renom tels que Pascal Sinamoya Tabu Ley, Jeannot Bombenga, Nico Kasanda, Manu Dibango et autres.
Jeannot Bombenga parle de Grand Kallé au micro de Kaki Akiewa.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Voici une des vidéos de Grand Kallé.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner