Les cigarettiers inquiets face à la hausse des taxes

Trop d´impôt tue l´impôt. En substance, c´est le message que les responsables de British American Tobacco (BAT) ont délivré jeudi à Kinshasa. Les fabricants estiment que la politique de maximisation des recettes du gouvernement congolais nuit gravement à leur santé financière.

En soi, le secteur va mal. BAT, par exemple, n’a produit en 2009 que 3 milliards de cigarettes contre 4 milliards en 2008.

Luc Badibanga, patron de BAT, estime que le doublement de la taxe sur la cigarette en 2007 est un handicap important. L´an dernier, son entreprise a fermé 20 de ses 21 dépôts à l’intérieur du pays.

Les tabassicoles soutiennent que la nouvelle volonté du gouvernement risque de tuer leur secteur, comme dans le cas de l´industrie textile. Mabi Mulumba, président du conseil d’administration de BAT, souligne le risque pour les emplois de la branche.

Les cigarettiers subissent aussi la pression de concurrents informels qui ne payent aucune taxe. Selon BAT, l’Etat aurait tout intérêt à traquer les productions informelles, qui lui font perdre 40 millions de dollars par an.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (99)
Elections (92)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (34)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Vclub (19)
Linafoot (18)
Opposition (18)