Nord-Kivu: une bactérie attaque les bananeraies


La production de la banane a baissé de 90% au Nord-Kivu

Wilt bactérien, c’est le nom d’une maladie qui a déjà attaqué 75% des bananeraies dans la province du Nord-Kivu. Les humanitaires appellent à une forte mobilisation du gouvernement central pour lutter contre cette maladie qui menace la sécurité alimentaire de la région.

Au cours d’une rencontre avec la presse mercredi dernier, les humanitaires du Nord-Kivu ont indiqué que la production de la banane dans cette province a baissé de 90% à cause du wilt bactérien.

Quatre territoires de cette province sont particulièrement frappés: Masisi, Nyiragongo, Rusthuru et Beni.

La maladie se propage progressivement dans d’autres régions.

Si l’on n’y prend garde, a averti un responsable du programme “Action contre la faim”, la culture de la banane risque de disparaître dans la province du Nord-Kivu.

Les humanitaires déplorent la faible implication des structures gouvernementales dans la réponse contre la maladie.

«Il faut que tout le monde, le gouvernement central et les autorités provinciales, nous accompagne dans cette lutte», a laissé entendre Evariste Mutsho du programme “Action contre la faim”.

Découverte en 2001 à Masisi, wilt bactérien a un impact certain sur la sécurité alimentaire des populations de la région dont la banane est l’un des aliments de base.

Du côté du ministère provincial de l’agriculture, on indique pourtant que des stratégies sont déjà envisagées pour freiner la propagation de la maladie.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner