Lubumbashi: multiplication de contentieux entre les banques et leurs clients


Certains clients de la TMB s'opposent aux taux d'intérêt appliqués par leur banquier

Les violons ne s’accordent pas entre banquiers et leurs clients dans la capitale du Katanga. De plus en plus, des clients se plaignent des taux d’intérêt appliqués par leurs banquiers à l’octroi d’un crédit. Souvent, les débiteurs sont incapables de rembourser. Ce qui est à la base de beaucoup de conflits portés devant la justice.

Le dernier cas révélé par la Ligue contre la fraude et la corruption (Licof) oppose la Trust Merchant Bank (TMB) à un distributeur pétrolier.

Selon un communiqué de la Licof, ce pétrolier a contracté un crédit des dizaines des milliers de dollars auprès de la TMB. Une année plus tard, il s’est vu sommé de rembourser plus du double du crédit reçu.

Le pétrolier avait déjà mis en gage des immeubles que la banque peut saisir pour récupérer son argent. Saisi du dossier, le tribunal de grande instance de Lubumbashi, s’apprête à les vendre, peut-on lire dans le communiqué de la Licof.

La pierre d’achoppement dans cette affaire: le taux d’intérêt de 60% l’an et le calcul appliqué par la banque pour réclamer le remboursement. Le pétrolier mécontent rejette les prétentions de la banque quoique ayant souscrit au crédit sur base d’un contrat dûment signé.

De son côté, la TMB reste discrète et refuse de se prononcer publiquement sur ce contentieux, évoquant le principe du secret bancaire.

D’autres banquiers affirment qu’il n’existe pas de limite imposée pour le taux d’intérêt. Cela dépend du marché et parfois de la convention qui lie le client à son banquier.

Le secteur bancaire en RDC est en pleine expansion.  Il est d’ailleurs prévu que le nombre de banques commerciales passe de seize à vingt d’ici la fin de 2010. La concurrence et la maîtrise de l’inflation pourraient faciliter les crédits, estiment des analystes.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner