Lubumbashi: First Quantum menace de recourir à l’arbitrage international

La firme canadienne First Quantum Minerals menace de saisir les instances judiciaires internationales pour faire entendre sa cause si la situation qui prévaut au sein de ses filiales Frontier et Comisa perdure. Jean Gilbert Ilunga, chargé des relations régionales au sein de First Quantum  l’a dit à Radio Okapi jeudi, tout en précisant que  les gisements  de Sakania sont restitués à Sodimico dans l’illégalité.

Jean Gilbert Ilunga  soutient également que l’arrêt de la Cour suprême de justice ne réattribue pas à  Sodimico l’usine encore moins le charroi automobile  que cette dernière s’approprie.

Le chargé des relations régionales au sein de First Quantum s’explique à Radio Okapi:

“First Quantum est de l’opinion que l’octroi de ses gisements à Sodimico s’est fait dans l’irrégularité qui frôle l’illégalité, alors dans ce cas là, First Quantum va, et je vous l’affirme, si on ne peut pas trouver une solution, aller à une instance internationale pour plaider son cas. C’est-à-dire, au lieu d’avoir seulement KMT, on aura Frontalier et Comisa, trois entités, trois compagnies filiales de First Quantum qui vont aller en arbitrage ou dans des instances internationales pour plaider leur cas.”

Et M. Ilunga de justifier la démarche que compte entamer FQM:

«Si vous vous sentez floué, vos intérêts sont floués, il y a des centaines de millions en jeu, et vous allez chercher justice ailleurs si vous ne sentez pas que la justice a été bien rendue.»

Pour rappel, First Quantum est  déjà en arbitrage international à Paris contre la RDC sur le dossier de sa filiale KMT fermée à Kolwezi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner