Douane: le désengorgement des ports du Bas-Congo à l’ordre du jour


Le port de Matadi au Bas-Congo

Les heures d’entrée et de sortie des marchandises au port international de Matadi  doivent être respectées scrupuleusement. C’est l’une des recommandations formulées au cours d’une séance de travail qui a réuni le week-end dernier, dans la ville portuaire, responsables provinciaux de la DGDA, opérateurs économiques ainsi que partenaires des régies financières impliqués dans le circuit de la douane dans la province du Bas-Congo.

C’était une réunion d’évaluation. Elle a été présidée par le directeur général adjoint de la DGDA (Direction générale de la douane et accises), Gabriel Mwepu.

A la haute direction de cette régie financière, le désengorgement des ports est à l’ordre du jour.

Au cours de la rencontre du week-end dernier à Matadi,  les participants ont relevé notamment que 80 % des services de l’Office congolais de contrôle (OCC) et 60 %  de ceux de l’ex-Onatra sont exécutés  manuellement au port international de Matadi.

Pour l’OCC, il faut arracher 19 signatures dans un délai de trois jours pour achever le paiement des frais de dédouanement.

En revanche, du coté de la DGDA, le constat est plutôt positif : 70 % de ses services au même port sont informatisés.

Alors, pour désengorger ce port, les opérateurs économiques sont appelés à signaler aux responsables des services concernés le blocage des dossiers suite à l’absence d’un agent en charge de la vérification.

C’est l’une des recommandations issues de la réunion d’évaluation à Matadi.

Au-delà de des recommandations, une mesure a été prise concernant les horaires de la DGDA au port international de Matadi: ses agents travailleront désormais de 8 h00 à 23 heures moyennant une prime.

Pour le directeur adjoint de la DGDA, il faut désengorger ce port et aussi rendre plus rapides les opérations de dédouanement.

La semaine dernière  au port de Boma,  Gabriel Mwepu a fait la même opération.

Ce lundi 14 février, il devair rencontrer les agents de l’OCC /Matadi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner