IDEF : la RVA explique l’utilisation des fonds perçus

Un avion sur la piste de l'aéroport de N'djili, KinshasaUn avion sur la piste de l’aéroport de N’djili, Kinshasa

Un avion sur la piste de l'aéroport de N'djili, Kinshasa

Près de deux ans après son instauration en RDC, la taxe de fonds de développement pour les infrastructures aéroportuaires, IDEF, a produit des recettes de l’ordre de 39 millions de dollars américains. L’administrateur directeur financier de la Régie des voies aériennes,  RVA, qui a donné ce chiffre mardi 14 juin au cours de l’émission Dialogue entre Congolais de Radio Okapi, a  affirmé que ces fonds ont permis de démarrer  la construction de certains ouvrages, notamment le pavillon présidentiel de l’aéroport international de Ndjili.

Emmanuel Mwamba Sabiti a déclaré notamment:

«Depuis 2009, la RVA a collecté au titre de l’IDEF 39 millions de dollars. Ces fonds ont servi d’abord à financer les études qui sont un préalable à tout ouvrage aéroportuaire. Il y a eu le pavillon présidentiel dont vous avez suivi l’inauguration. C’est par manque de financement que les travaux sont restés inachevés. Il y a également la piste de Moanda dont nous avons cofinancé les travaux avec Perenco. Voilà d’une façon ramassée à quoi a servi ce fonds.»

Outre ces explications, l’administrateur directeur financier de la RVA a ajouté que son entreprise  devrait garantir les crédits relais obtenus auprès de différentes banques.

Lire aussi:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner