L’or de Nizi: la Sokimo menace de résilier le contrat de Chantier David

Willy Bafoa, Administrateur Délégué de la Sokimo, décembre 2010, Bunia RDCWilly Bafoa, Administrateur Délégué de la Sokimo, décembre 2010, Bunia RDC

Willy Bafoa, Administrateur Délégué de la Sokimo, décembre 2010, Bunia RDC

Chantier David, qui exploite l’or dans une concession de la Société minière de Kilo Moto (Sokimo) à Nizi, à 20  kilomètres au nord de Bunia, a payé une redevance de 110 grammes d’or fin après plus de deux ans d’exploitation. La Sokimo estime que ce versement est faible et menace de résilier le contrat d’exploitation de cet opérateur.

Le directeur général de la Sokimo, Willy Bafoa Lifeta, a confirmé, lundi 25 juillet, que sa société «a adressé à David Sokim une lettre de mise en demeure lui demandant  d’honorer correctement ses engagements,  au risque voir ce contrat résilié.»

Il s’agit notamment, selon lui, du payement dans la transparence de royaltie et de la réparation  de certains dégâts causés par les machines sur l’environnement.  

Selon le chef de poste de la Sokimo/Nizi, Jean Atiaboli, le patron de Chantier David s’est engagé à verser le 20 % de la production à la fin de travaux dans chaque puits d’or.

Sokimo a reçu seulement 110 grammes d’or fin, a-t-il poursuivi, mais ne dispose pas de chiffre précis sur la production réalisée pendant plus de deux ans par son partenaire.  

En présence  des cadres de l’Agence nationale de renseignements (ANR) et de la Direction générale de migrations (DGM), le patron de ce chantier, David Sokim, a reconnu, samedi 23 juillet à Nizi, ce faible versement d’or.

Celui-ci est dû, a-t-il expliqué, aux pannes à répétition des dragues, qui lui imposent de multiples déplacements vers l’Ouganda à la recherche des pièces de rechange.

David Sokim a estimé que l’acquisition d’autres machines excavatrices permettrait de produire davantage: 

«Jusqu’à ce jour, j’ai  dépensé beaucoup d’argent suite aux pannes des machines et  pour creuser le sol à la recherche des minerais. Cette partie m’a été attribuée par l’Okimo [l’actuelle Sokimo]. J’espère [relever] la production d’abord pour compenser les dépenses engagées et ensuite, s’il reste quelque chose, nous allons nous entraider.»

Le chantier David exploite l’or dans la rivière Nizi, depuis octobre 2009, sur la base d’un contrat de trois ans conclu avec l’ex-Okimo.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner