Deux entreprises en course pour le rachat des parts de l’Etat dans la Cimenterie nationale

Les entreprises Pretoria Portland Cement (Afrique du sud) et Nova Cimengola (Angola) ont soumis leurs dossiers pour l’acquisition des 58% d’actions de la Cimenterie nationale (Cinat) mises en vente par le gouvernement.

Nova Cimengola  a offert  plus de 40,6 millions de dollars américains pour ces parts, contre 43,5millions USD pour Pretoria  Portland Cement.

Selon Marc Ejiba, expert en passation de marché au Comité de pilotage pour la réforme des entreprises publiques (Copirep), sur les dix entreprises présélectionnées, seules Pretoria Portland Cement (PPC) et Nova Cimengola ont présenté leurs offres.

Supérieure à l’offre de la compagnie angolaise, l’offre d’achat de la compagnie sud-africaine est,  en revanche, assortie d’une dizaine de conditions, dont le règlement par le vendeur (le gouvernement) de toutes les dettes et réclamations de la Cinat. Ces conditions seront examinées lors de l’examen de son dossier.

Une fois les dossiers déposés, une commission d’évaluation, prévue par la loi sur «le désengagement de l’Etat des entreprises publiques», disposera d’un délai de sept jours, après l’ouverture des offres financières par le Copirep (jeudi 13 octobre), pour les examiner et déposer ses conclusions au conseil de ministres pour la décision finale.

Le gouvernement compte céder 12 % de parts  supplémentaires de la cimenterie pour n’en garder, à terme, que  30 %.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner