La RDC connaît une croissance économique plus soutenue, selon le ministère des Finances

Siège du ministère des Finances à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Estimées à 6,6 %, les prévisions de croissance pourraient être revues à la hausse pour atteindre 7,2% à la fin de l’année 2012, a déclaré, le week-end dernier, le ministre délégué aux Finances, Patrice Kitebi. « Il y a stabilité des prix et du marché de change, alors que les réserves internationales sont en hausse », selon lui. Il a estimé, au regard de ce tableau, que la croissance économique en RDC est plus soutenue en 2012 qu’en 2011, où elle était de 6,9%.   

L’inflation a reculé pour se situer, fin juillet, à environs 4, 4 % au niveau national et à 6,9 % sur le marché kinois, selon Patrice Kitebi.

Le marché de change est demeuré stable et la monnaie nationale a même pris de la valeur depuis la mise en circulation de nouveaux billets de Franc congolais (FC), le 2 juillet dernier, a-t-il poursuivi.

Concernant les réserves internationales, elles se situent à plus de 1400 milliards FC (15 217 391 USD). Cette somme représente près de huit semaines d’importation de biens et services, selon la même source.

Le ministre Patrice Kitebi a estimé que le cap est maintenu pour la sauvegarde de la stabilité du cadre macro économique, grâce à la poursuite d’une «gestion prudente des finances publiques».

Cependant, il a plaidé pour l’augmentation des recettes:

«Le niveau des recettes doit être relevé davantage pour donner au Gouvernement des moyens à la hauteur de l’ambition affichée dans son programme d’action 2012 – 2016. Le ministère des Finances s’y atèle déjà, à travers la feuille de route correspondante

Le montant du budget 2012 présenté à l’Assemblée nationale, vendredi 22 juin, par le Premier ministre Matata Ponyo s’élevait à près de 8 milliards de dollars américains. Mais, les deux Chambres du Parlement l’avaient revu à la baisse, pour «plus de réalisme». Elles l’avaient adopté en des termes identiques à environ 7 milliards USD.

Aux Congolais qui affirment que cette croissance économique n’est pas ressentie dans le vécu quotidien, Patrick Kitebi répond:

«Il faut voir les choses en face. Des efforts du gouvernement ont été faits pour stabiliser les prix ou même pour payer les fonctionnaires régulièrement. Ce qui constitue un pas vers l’amélioration du social».

 Lire aussi sur radiookapi.net:

Le FMI salue la croissance économique de la RDC et débloque 77 millions USD

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner