Maniema: l’entreprise minière Banro compte produire 300 kilos d’or par mois à Salamabila

Hommes transportant des sacs de cassitérites de mines vers Bukavu, 2006.

A travers le projet Namoya mining, l’entreprise minière Banro corporation compte produire 300 kilos d’or par mois dans la cité de Salamabila dans la province du Maniema. Mais cette firme est confrontée à plusieurs défis dont la résistance des leaders locaux et des creuseurs artisanaux, a expliqué jeudi 14 février sa chargée des relations communautaires, Sorayah Aziz.

« Nous sommes exposés à trois défis majeurs : défi de leadership. Plusieurs leaders locaux n’ont pas compris le travail de Namoya et font un travail de récupération politique. Il y a des gens qui ont construit et planté et qui attendent que l’entreprise les compense. Il y a également des creuseurs artisanaux qui veulent encore exploiter de manière artisanale dans une concession industrielle », a ajouté Sorayah Aziz.

A l’occasion d’une rencontre à Kinshasa avec les notables et élus de Namoya et Salamabila, Sorayah Aziz a sollicité le soutien de l’élite du Maniema à soutenir le projet de la construction de la mine de Namoya.

Selon elle, cette mine d’un investissement de 200 millions de dollars contribuera au développement économique de la province.

Suivez son entretien avexc Agathe Mpona

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Banro ressources corporation, quid ?  

Banro Ressources Corporation est une entreprise minière basée au Canada. Cette entreprise existe en RDC depuis la fin des années 90. Une convention signée avec le gouvernement Zaïrois de l’époque lui avait permis au mois de Février 1997 de démarrer ses activités. Elle a été initiée suite à la crise de l’étain en 1985, qui avait obligé le gouvernement zaïrois de restructurer la Société minière du Kivu (Sominki) à travers un partenaire.

C’est dans les gisements miniers du sud-Kivu que le groupe s’est implanté, précisément dans l’exploration, le développement  et l’exploitation de l’Or.

Banro possède quatre propriétés exclusives situées le long de la ceinture aurifère de Twangiza-Namoya, sur une superficie de 210 Km. Le canadien a commencé sa première phase de travail par la construction de sa mine d’or de Twangiza, au Sud-Kivu, en Octobre de l’année dernière. Cette mine est en phase de production depuis l’année passée.

Le deuxième projet se situe dans la province du Maniema où le projet Namoya est en cours et devra produire cent vingt-quatre mille onces d’or par an. Deux autres projets sont en cours d’exploration, c’est le cas de Lugusha et Kamituga, au Sud-Kivu. Banro Ressources Corporation détient quatorze permis d’explorations pour une zone de plus de 2600 Km carrés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (174)
Ebola (67)
FARDC (56)
Beni (31)
Unpc (29)
FCC (27)
Ceni (26)
Lamuka (25)
Sécurité (24)
Corruption (23)
ADF (23)
Kinshasa (23)
Ituri (23)
UDPS (22)
Monusco (21)