La RDC importe chaque année des produits alimentaires pour plus d’un milliard de dollars

Au coeur du grand marché de Kinshasa

Le ministre congolais de l’Economie, Jean-Paul Nemoyato, a déclaré, mardi 19 mars, que la RDC débourse chaque année 1,3 milliard de dollars américains pour l’importation des produits alimentaires. Il s’exprimait à l’ouverture du Forum économique national (Fenat) 2013, appelant les participants, essentiellement des membres de la Fédération des entreprises du Congo (Fec), à réfléchir sur la relance de la production agricole et de l’industrie manufacturière.

« J’ai constaté que mon pays débourse chaque année près de 1,3 milliard de dollars américains pour financer les importations alimentaires. Ce qui n’est pas acceptable pour un pays comme le notre compte tenu des potentialités agricoles naturelles », a déploré Jean-Paul Nemoyato pour qui le pays tirerait beaucoup d’avantages en développant son secteur agricole.

Selon les chiffres livrés par l’Institut national des statistiques (INS) en 2011, la RDC n’exploite que 10% de son potentiel de terres arables, soit 8 millions d’hectares. Un expert du ministère de l’Agriculture interrogé par Radio Okapi avait même estimé que ces 10% ne sont pas convenablement exploités.

Au cours du Forum économique mondial, les participants vont également se pencher sur la fiscalité et la parafiscalité, les banques et assurances, le climat social dans les entreprises congolaises, l’agriculture et les ressources naturelles.

Le président de la commission Relations extérieures de la Fec, Ambroise Tshiyoyo, a dit souhaiter que les résolutions de cette édition du Fenat « ne restent pas lettre morte », invitant le gouvernement à travailler avec le patronat Congolais.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner