RDC : la DGI compte recouvrer 76 millions USD d’impôt sur le bénéfice en mars

Bâtiment administrative de la direction générale des impôts(DGI) à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Douze mille grandes entreprises et trois cent cinquante mille petites et microp entreprises œuvrant en République démocratique du Congo devront déposer d’ici le 29 mars prochain leurs déclarations de bénéfice pour l’exercice comptable 2012 et payer le solde de l’impôt sur le bénéfice et profit (IBP) pour le même exercice, a rappelé le responsable de la Direction générale des impôts (DGI), Dieudonné Lokadi. Au cours d’un échange avec la presse mardi 26 mars, il a indiqué que sa régie financière devra récupérer 60 à 70 milliards de Francs congolais (environ 76 millions de dollars américains).

« A l’échéance du 29 mars, ces entreprises vont donc déclarer les bénéfices qu’elles ont réalisés en 2012. Elles viendront payer le solde de l’impôt sur le bénéfice. Parce qu’en fait, elles avaient déjà payé au courant de l’année 2012 les deux acomptes prévisionnels. Donc c’est la différence qui sera déclarée et payée, en même temps que le dépôt de la déclaration », a déclaré Dieudonné Lokadi.

L’IBP est fixé pour les grandes et moyennes  entreprises à  35% du chiffre d’affaires, sauf celles qui bénéficient d’un régime particulier comme les miniers et les producteurs pétroliers. Les grandes entreprises sont celles dont le chiffre d’affaire se situe au delà de 80 millions dollars américains.

Dieudonné Lokadi a précisé que les entreprises de petite taille devront payer 1 à 2% de leurs chiffres d’affaires. Les petites entreprises sont celles qui réalisent entre 10 et 80 millions de Fc, soit entre 10 869 et 86 956 USD.

« Nous avons une deuxième catégorie. C’est celle des entreprises de petite taille. Pour ces entreprises, celles qui sont dans les opérations de vente payeront 1% d’impôt sur le bénéfice et profit. Mais si elles sont dans les opérations de prestation de service, elles devront payer 2% à l’échéance du 29 mars », a ajouté le chef de la DGI.

Dieudonné Lokadi s’est plaint cependant que les entreprises redevables « n’attendent que le dernier jour ».

Les opérateurs économiques reconnaissent, de leur côté, qu’ils doivent payer leurs impôts sur le bénéfice et le profit au plus tard le 29 mars. Selon eux, s’ils n’ont pas encore payé, c’est parce que leurs activités ne tournent pas.

« Nous sommes au courant de l’information. Mais nous avons encore beaucoup de choses à faire. Nous attendons le 29. Si nous étions prêts avant, nous l’aurions déjà fait », a affirmé un commerçant rencontré à Kinshasa.

« Nous ne vendons pas. C’est difficile pour nous. Nous savons que si nous ne payons pas nous aurons des pénalités mais nous allons négocier comme d’habitude. Nous sommes au Congo », a ajouté un autre.

Le responsable de la DGI a souligné que des dispositions sont prises pour que les guichets de banques commerciales et de la régie financière restent ouverts jusque tard pour permettre aux opérateurs économiques de s’acquitter de leurs obligations.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner