RDC : la BCC a présenté son programme de balance de paiement pour collecter des données économiques

Le siège de la Banque Centrale du Congo, Kinshasa 2010

La Banque centrale du Congo (BCC), a présenté mardi 2 avril son nouveau programme informatique Ysis ou « balance des paiements ». C’est un système de collecte des données économiques qui devront servir à l’élaboration et la diffusion des statistiques en matière des importations, exportations et différentes transactions financières qui s’effectuent en République démocratique du Congo (RDC).

Le mécanisme ISYS a été conçu par les experts de la BCC afin de mettre fin aux données « peu fiables » des transactions opérées en RDC.

Depuis 1998, le fonds monétaire international (FMI) avait suspendu la publication des statistiques économiques de la RDC dans son annuaire, parce que les données ne répondaient pas aux normes internationales.

Les services impliqués dans le processus de la collecte des informations procédaient par « des moyens peu confiants », a signifié la BCC. Parmi eux il y a notamment la douane, l’Office congolais de contrôle (OCC), le ministère du Budget, la direction de la dette publique et le Fonds pour la promotion des industries (FPI).

La BCC prend comme exemple les données fournies en 2010 en matière d’importation et exportation.  La RDC a signalé dans ses statistiques des importations à partir de l’Afrique du Sud, un montant de cent trente millions de dollars américains. Mais pour la même période, les statistiques des exportations de l’Afrique du Sud vers la RDC ont affiché plus de huit cent quatre-vingt millions de dollars américains.

Déjà en 2011, la BCC avait mis en place un mécanisme de télécompensation qui lui permettait de centraliser toutes les opérations bancaires en province comme à Kinshasa en huit heures au lieu de deux jours.

Un deuxième programme avait été lancé en 2012, pour permettre à la BCC de retracer à partir des banques commerciales, tous les paiements en devises opérés par les operateurs économiques pour des besoins nationaux ou internationaux.

Mais ces ajustements n’ont pas permis à la BCC d’avoir des données fiables provenant des services impliqués dans les transactions des importations et exportations financières ainsi que des marchandises.

Balance de paiement : quid ?

La balance des paiements est un cadre comptable dans lequel on comptabilise les opérations de multiples agents (ménages, entreprises, administrations). Chaque opération donne lieu à une double inscription en crédit d’une part, en débit d’autre part.

Toute opération autonome réelle (importation ou exportation de marchandises, achat ou vente de service, investissement direct à l’étranger…) donne lieu à une opération réelle ou monétaire induite de sens contraire.

La balance des paiements comptabilise toutes les opérations commerciales, financières et monétaires intervenues au cours d’une période donnée entre les résidents d’un pays et le reste du monde. Un agent est qualifié de « résident » s’il exerce une activité sur le territoire national depuis au moins un an.

Tous les échanges internationaux ne peuvent pas être recensés par la balance des paiements. C’est le cas des échanges intra-firmes qui ne donnent pas lieu à un paiement échappent à la comptabilisation. Or, ils représentent aux alentours d’un tiers du commerce mondial et ils ont tendance à se développer.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner