Boma: la Fec demande un nouveau moratoire sur l’importation des véhicules âgés de plus de 10 ans

La circulation des véhicules sur une des avenues de Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les importateurs économiques opérant à Boma dans le Bas-Congo demandent au gouvernement congolais un nouveau moratoire sur la mesure interdisant l’importation des véhicules âgés de plus de dix ans. Dans un mémorandum adressé 9 avril à Radio Okapi, ils expliquent qu’un nouveau délai permettra aux navires bloqués en haute mer d’accoster et de décharger les véhicules déjà commandés au port de Boma.

« En ce qui concerne la FEC, le grand problème se pose au niveau des mesures d’application. Il y a eu un moratoire qui allait au 26 mars(…) mais il y a de ceux qui ont déposé leurs véhicules avant la date butoir. Il y a des bateaux qui sont en train de flotter et qui vont arriver à Boma dans des dates différentes donc après le 26 mars », a déclaré le président de la Fec/Boma, Eric Lubamba.

Il a ajouté qu’il faudrait un moratoire « pour permettre que ces véhicules soient débarqués parce qu’ils étaient dans les limites acceptables selon le moratoire ».

Pour sa part, le ministre de l’Economie nationale, Jean-Paul Nemoyato, a rappelé que le gouvernement avait déjà accordé un délai supplémentaire aux opérateurs économiques qui a expiré le 26 mars.

« Nous avions en son temps accordé un délai moratoire qui a pris fin en 2012, mais il se fait qu’à l’échéance, nous avons tenu compte du fait qu’il y avait des navires qui avaient déjà embarqué ces véhicules âgés de plus de dix ans, parce que les navires avaient déjà quitté les ports d’embarquement. On a encore donné un délai de trois mois qui a encore pris fin le 26 mars », a expliqué Jean-Paul Nemoyato.

Selon lui, le gouvernement ne reviendra plus sur cette question de moratoire.

« La loi est dure mais c’est la loi. Je pense que le Congo ne peut pas être une poubelle du monde où on doit deverser tous ces véhicules. Je pense que cette décision, même si elle est dure, elle est prise pour essayer de renouveler le charroi automobile dans la ville de Kinshasa », a souligné Jean-Paul Nemoyato.

Le Premier ministre congolais, Matata Ponyo, avait interdit en octobre 2012 l’importation des véhicules d’occasion ayant été mis en circulation avant l’année 2002. Il avait expliqué cette décision par la nécessité de limiter l’impact nuisible des véhicules polluants l’environnement. Cette mesure devrait entrer en application à partir du 2 décembre. Mais les importateurs des véhicules avaient sollicité et obtenu un moratoire de trois mois qui devrait prendre fin le 26 mars.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (102)
Elections (90)
Ebola (86)
élection (47)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)