BCC : la feuille de route de Deogracias Mutombo mwana Nyembo

Deogratias Mutombo Mwana Nyembo, gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC)

Le nouveau gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Deogracias Mutombo mwana Nyembo a présidé le week-end dernier à Kinshasa sa première réunion en qualité de président du comité de politique monétaire. Il a saisi l’occasion pour présenter son plan d’action à la tête de l’institut d’émission.

Dévoilant en peu de mots ce plan d’action, Deogracias Mutombo a promis de s’employer à conférer aux instruments d’interventions de la banque plus de souplesse et de proactivité. Il inscrit son mandat sous le signe de la transparence. Les deux autres axes de son plan : le maintien de la stabilité macroéconomique et la relance de la croissance.

« Je compte promouvoir la transparence. Nous allons mettre en place des stratégies qui vont aider le plus grand nombre à connaître les motivations de décisions de la Banque centrale du Congo. Nous allons très rapidement mener une réflexion pour créer un marché des capitaux. Le souci que nous avons premièrement est de pérenniser la stabilité macroéconomique que nous considérons déjà comme un acquis. Maintenant, il faut relancer la croissance par l’accroissement du crédit à l’économie. Aujourd’hui, le système bancaire national donne du crédit à l’économie mais compte tenu de la capitalisation du risque et du besoin important des agents économiques en cette matière, le 1 milliard 400 millions de dollars ne suffisent pas à couvrir tous les besoins »

Par ailleurs, le nouveau gouverneur de la BCC a indiqué que la  « dédollarisation » de l’économie congolaise demeure sa priorité.

Conjoncture économique

La réunion du comité de politique monétaire s’est aussi penchée sur la conjoncture économique au 23 mai courant. Sur ce sujet, deux conclusions ont émergé : sur le plan international, les effets de l’austérité budgétaire des pays touchés par la récession se font déjà sentir sur l’ensemble de la zone euro. Et sur le plan national, a dit le gouverneur de la BCC, la conjoncture économique demeure sous contrôle.

L’inflation maitrisée à moins d’un pourcent, le marché de change affiche entre 915 et 923 Francs congolais pour un dollar. Le marché des biens et services demeure stable. Et si la situation demeure ainsi, l’économie congolaise pourrait clôturer l’an 2013 avec un taux d’inflation en deçà de 6,5% initialement prévu, indique-t-on à la BCC.

Le comité de politique monétaire de la BCC a décidé de maintenir le dispositif de la politique monétaire en cours, c’est-à-dire 3% de taux directeur et 7% de coefficient de la réserve obligatoire.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (171)
Ebola (63)
FARDC (52)
Kinshasa (31)
Ceni (31)
FCC (29)
Beni (28)
Unpc (27)
UDPS (26)
Corruption (25)
Monusco (21)
Butembo (21)
Sécurité (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (18)