Kinshasa : la spéculation sur le prix du ciment liée au temps de livraison, selon des revendeurs

Déchargement des sacs du ciment pour un chantier. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La spéculation sur le prix du sac de ciment gris de 50 kg a débuté il y a un mois et se poursuit à Kinshasa. Ce produit est vendu à jusqu’à vingt-quatre dollars américains au lieu de seize comme recommandé par le ministère de l’Economie. Selon certains revendeurs, cette spéculation serait due au temps de livraison, souvent plus long que prévu. Parfois, le ciment est livré six mois après la date échue, affirment des revendeurs.

Le prix du sac de ciment a commence à varier entre seize à dix-sept dollars américains jusqu’à atteindre vingt-quatre dollars dans certains dépôts de la ville de Kinshasa.

Pourtant, les distributeurs qui passent leurs commandes directement à la Cimenterie de Lukaya (Cilu), vendent leurs marchandises à quinze dollars et demi aux revendeurs. Ces derniers se plaignent du temps de livraison du ciment, trop long, selon eux alors qu’ils sont obligés de faire face à de nombreuses charges. Ce qui les oblige à vendre le sac de ciment gris beaucoup plus cher qu’il ne faut, pour pouvoir couvrir leurs charges :

« Imaginez que vous passez une commande. Et que ceux qui vous livrent vous dit que vous serez livrez dans un mois, mais vous attendez six mois après la marchandise n’arrive pas. Entre temps, vous êtes butés à des charges fixes comme le loyer, l’électricité et le personnel ainsi que des charges variables telles que notre alimentation, pour ne citer que cela. Et après ca, on gagne quoi ? », se plaint un revendeur.

Il évoque par ailleurs la loi de l’offre et de la demande qui implique que le prix augmente lorsque la demande augmente et qu’il n’y a pas d’offre.

« Pour l’instant, il n’y a pas assez de ciment. Il n’y a que la Cilu qui sert. C’un autre problème », explique-t-il.

Le président du conseil d’administration de la Cilu, Jean-Baptiste Nsalopete avait indiqué, à la mi-juillet, que l’entreprise n’était pas à la base de la spéculation qui a entrainé l’augmentation du prix de ce produit. A l’issue d’une rencontre avec le ministre de lEconomie et commerce, Jean Paul Nemoyato et de celui des Finances, Patrice Kitebi, le président du conseil d’administration de la Cilu avait indiqué que le prix du sac de ciment à l’usine était de 13,04 dollars américains tel que fixé de commun accord avec le ministère de l’Economie.

Pour remédier à la spéculation sur le prix du ciment, le gouvernement congolais avait recommandé aux importateurs du ciment gris de créer une corporation de revendeurs et distributeurs, une structure qui permettrait d’avoir le contrôle du prix du ciment.

Cette corporation n’a pas encore été créée.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner