Sud-Kivu: l’exploitation artisanale de l'or interdite dans le site de Mukungwe

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

Le ministre des Mines, Martin Kabuelulu, a interdit toute activité d’exploitation artisanale dans le site minier de Mukungwe, estimant que ce site se situe à l’intérieur du périmètre exclusif de la société BANRO dans le territoire de Walungu au Sud-Kivu. La décision du ministre, contenue dans une lettre adressée au gouverneur de province le 19 aout dernier, a été porté à la connaissance des exploitants miniers locaux de l’or, réunis  ce mercredi 11 septembre à Madaka dans le groupement de Mushinga. 

La décision du ministre Kabuelulu vise à mettre fin à un conflit entre trois familles de Mukungwe qui se disputent ce site riche en or, depuis plus d’une décennie.

Le même document précise que l’interdiction de l’exploitation minière artisanale se ferait de manière progressive dans un délai maximum de trois mois. Mais, la société Banro a rassuré les creuseurs qu’ils pourraient tout de même poursuivre leurs activités durant toute la période d’exploration qui précède toute exploitation.

Les exploitants artisanaux devraient alors être orientés vers des zones d’exploitation artisanales à définir dans la région, a indiqué l’autorité de tutelle.

Quant aux trois familles antagonistes dans le carré minier, elles doivent aussi déguerpir de la concession. Elles ne peuvent nullement se prévaloir de leurs titres fonciers pour revendiquer un droit de propriété sur les substances minérales contenues dans le sous sol sans titre accordé par le service attitré, selon le même document.

Mais toutes ces familles ont exigé leur indemnisation conformément à la loi minière en vigueur.

Ce site est le théâtre d’affrontements récurrents entre quelques familles rivales, qui recourent souvent aux militaires pour s’imposer les unes sur les autres. Plusieurs blessés ont été enregistrés mardi 23 août lors d’un accrochage entre deux de ces familles locales.

Parmi les autres décisions du ministre Kabuelulu, figurent la démilitarisation immédiate et le retrait des agents du Service d’assistance et d’encadrement des exploitants artisanaux (Saesscam) de ce site minier.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner