Kenya: l’aéroport Jomo de nouveau opérationnel après l’incendie d’août

Un avion de Kenya Airways sur une piste d’aéroport.

L’aéroport Jomo Kenyatta à Nairobi est de nouveau opérationnel après l’incendie qui a ravagé une partie de ses installations le 7 aout dernier. L’autorité Kenyane de l’aéroport a affirmé avoir dépensé jusqu’ici 4 millions de dollars  américains pour la réparation des dégâts. Et la compagnie d’aviation Kenya Airways, qui transporte chaque semaine près de mille deux cents passagers sur Kinshasa, constitue 60 % du trafic de l’aéroport Jomo Kenyatta.

Les travaux de réhabilitation et d’extension de l’aéroport Jomo Kenyatta sont encore en cours. Mais cette infrastructure est fonctionnelle, grâce un parking aménagé pour abriter le terminal d’arrivée, la partie la plus touchée lors de l’incendie d’août.

Cet aéroport veut garder sa place de plaque tournante dans le transport aérien en Afrique. Il contribue à près de 12% au Produit intérieur brut  (PIB) Kenyan. Selon l’autorité Kenyane de l’aéroport Jomo Kenyatta, cette infrastructure est la 6è d’Afrique car elle a reçu 6 300 000 passagers en 2012.

La compagnie Kenya Airways, elle aussi, a été l’une des victimes de cet incendie. Elle affirme avoir enregistré 5 millions de dollars de manque à gagner les cinq premiers jours de l’incendie, sans compter la destruction de certains de ces bureaux.

Kenya Airways transporte chaque semaine près de mille deux cents passagers sur Kinshasa et assure dix-huit vols par semaine sur Kinshasa et Lubumbashi. Le chef du bureau des opérations, Mbuvi Ngunze a indiqué que ces destinations comptent beaucoup pour cette entreprise qui vit à 60% des activités de transit.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner