La Fec s’inquiète de la liquidation d’Orgaman

L’entré principale du siège national de la Fec à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Fédération des entreprises du Congo (Fec) s’inquiète de la liquidation de trois filliales du groupe Orgaman. Les dirigeants de ce groupe qui œuvre notamment dans l’importation des vivres frais ont annoncé cette liquidation la semaine dernière expliquant qu’elle est causée par la perte des parts des marchés et une rentabilité décroissante. L’entreprise s’est également plainte de la fiscalité appliquée en RDC. Pour la Fec, le gouvernement doit prendre des mesures pour éviter que d’autres entreprises subissent le même sort.

Le gouvernement doit prendre des mesures pour éviter que pareille situation ne se reproduise pour d’autres grandes entreprises surtout dans le secteur de l’importation et du transport, a déclaré lundi 21 avril le président de la section Petites et moyennes entreprises et commerce de la Fec, Dieudonné Kasembo.

Pour le cas d’Orgaman, a-t-il expliqué, le gouvernement a été prévenu au départ mais il n’avait rien à offrir à ces structures qui ont fermé.

« Cette fermeture n’est qu’une conséquence de la mauvaise situation économique dans laquelle se trouvaient déjà ces groupes et de surcroît les petites et moyennes entreprises congolaises qui dépendaient des sociétés et filiales de ce groupe et bénéficiaient d’énormément de produits dans la distribution », a indiqué Dieudonné Kasembo.

En outre, il a dit craindre que cette liquidation ait de conséquences négatives pour les petites entreprises qui revendaient les produits importés par Orgaman.

Après l’annonce de cette liquidation, le président de l’Association de distributeurs et exploitants des chambres froides du Congo, Symphorien-Richard Kanyinda regrettait le départ de l’entreprise qui, selon lui, “ vendait ses produits à des prix compétitifs ».

Le 10 avril dernier, le directeur des relations extérieures dOrgaman, Léon Engulu a annoncé que le groupe mettait en liquidation ses filiales Orgaman SPRL, Transmac et Mampeza. Cela implique l’arrêt de l’importation des vivres frais à laquelle Orgaman consacrait une partie de son activité.

Mais le groupe poursuivra ses activités dans le secteur de l’élevage, de l’immobilier, de la prospection minière et de la production du café.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (48)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (29)
MLC (25)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)