RDC : mise en place d’un système de contrôle électronique des marchandises

Le siège de la DGDA à Kinshasa

Le Marché commun de l’Afrique australe (Comesa) et la Direction générale des douanes et accises (DGDA) ont mis en place samedi 19 juillet un nouveau système électronique de facilitation de commerce. Ces deux structures ont indiqué, lors de la présentation de cet outils aux commerçants du Nord-Kivu, que le but est de faire le suivi de transport des marchandises en temps réel depuis les ports de chargement à l’étranger jusqu’en en RDC.

Pour Alain Tendaye Lupumba, le représentant de la DGDA à Mombasa, ce nouveau système « va accroître la sécurité ».

« Ça va accroitre la sécurité. ça va diminuer les tracasseries, il n’y aura plus d’escortes douanières. Finis les douaniers qui sont dans les véhicules pour escorter les marchandises parce qu’on va faire l’escorte virtuelle », a déclaré Alain Tendaye.

Il a affirmé que le suivi électronique des marchandises permettra à la DGDA et le Comesa de suivre les mouvements de toutes les marchandises qui sont sous douane, tant en transit international que national.

« Des marchandises qui quittent Durban vers Kasumbalesa, qui quittent Dar-es-Salam vers Kasumbalesa ou vers Kasindi, ou qui quittent Mombasa vers Kasindi, Aru, Bunia seront suivis. Notamment aussi les marchandises qui sont en transit national. De la barrière Ouganda-RDC vers un entrepôt », a ajouté Alain Tendaye.

Il a expliqué qu’avec la mise en place de système de contrôle électronique, « la douane ne va travailler qu’avec les transporteurs publics agrées ».

« C’est pourquoi nous convions les transporteurs publics de se faire agréer à la douane. En fait le système, c’est le système de suivi électronique des marchandises grâce à l’utilisation d’un plan intelligent. Ce sont des plans dans lesquels on met un dispositif ou on met une Sim qui émet les émissions en temps réel », a-t-il poursuivi.

Les commerçants ont salué la présentation de ce nouveau système et ont souhaité qu’il soit vite appliqué.

Le Comesa compte former les douaniers sur les applications de ce système avant son entrée en vigueur.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner