Kalima: des vendeurs de cassitérite exigent plus d’un million USD au comptoir Valko mining

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

Les revendeurs de la cassitérite  exigent plus de 1 millions 500 milles dollars américains au comptoir d’achat de minerais Valko mining à Kalima, une cité située à 101 kilomètres au Nord de Kindu (Maniema). Pour le porte-parole de ces revendeurs, Mukosa Zuzu, il s’agit du paiement de  180 tonnes de minerai entreposées depuis plus de quatre mois à ce comptoir d’achat.

« Nous sommes dans un grand regret, parce que nos comptoirs ont pris nos minerais à crédit. Selon leur promesse, ils devraient nous payer après 3 jours. Nous sommes aujourd’hui à plus de quatre mois et ils ne veulent pas nous rembourser notre argent, estimé à plus d’un million cinq cent mille dollars américains, pour plus de 180 tonnes de cassitérites », a affirmé Mukoza Zuzu.

Selon lui, ils restent à la maison et ne travaille plus. « Nous sommes escroqués, nous restons à la maison, nos enfants ne vont pas non plus à l’école, nous avons des dettes, pendant trois mois, nous ne travaillons pas, nous ne savons pas si nos autorités ont besoin de promouvoir l’économie du pays, ou bien elles veulent que nous donnions aux étrangers nos produits de cassitérites qui doivent produire des intérêts ».

Mukosa Zuzu appelle les autorités à trouver une solution à cette revendication.

« Nous demandons au gouverneur de province, au premier ministre, au chef de l’Etat et à tous nos députés, qu’ils nous aident à récupérer notre argent. Si nous ne trouvons pas gain de cause, nous allons traduire Sakima en justice, parce que c’est la société qui a amené ses partenaires ici, elle devrait nous choisir ceux qui ont l’argent, ceux qui ont pitié des gens, et qui savent respecter les engagements », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le responsable du comptoir Valko Mining appelle les revendeurs de la cassitérite à la  patience. Il promet une solution d’ici à samedi prochain.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner