Province Orientale: les autorités et la Fec s'engagent à réhabiliter les routes du Haut-Uélé

Engins de l’Office des Routes, décembre 2010,Bunia, RDC

Le gouvernement de la Province Orientale a signé dimanche 1er mars à Bunia un protocole d’accord avec la Fédération des entreprises du Congo (Fec) du territoire de Watsa pour la réhabilitation et la maintenance de 600 kilomètres des routes dans le district du Haut-Uélé. Les travaux sont évalués à environ 1,6 million dollars américains à partager entre les deux parties au contrat. 

Ce protocole d’accord porte sur un montant global de 1 335 850 dollars américains pour les travaux de réhabilitation de l’axe routier Dungu-Rungu-Isiro, long de 131km. Le deuxième volet coûte 226 800 dollars américains pour l’entretien d’un réseau de 470 km toujours dans le Haut-Uélé.

Le gouverneur de la Province Orientale, Jean Bamanisa Saidi, explique la clé de répartition :

«La Fec Watsa a accepté de prendre en charge une partie et le gouvernement de province prendra en charge 1,3 million dollars pour l’exécution [des travaux de réhabilitation] de ces routes. Ensuite, nous avons confié l’entretien de cet espace – à partir de Watsa jusqu’à Dungu, Faradje, Nyangara, Rungu et Isiro – toujours à la Fec. Et le contrat a été signé ce matin pour une concession. Ça veut dire ils réhabilitent et ils entretiennent

Les travaux seront exécutés par Trade Business Office, une entreprise de la Fec locale. Les travaux de réhabilitation dureront six mois et la maintenance quatre ans.

«[Selon] le protocole d’accord, nous avons encore 45 jours pour nous préparer de part et d’autre. Nous, la Fec, nous allons déployer les machines et le carburant dans les 45 jours ainsi que d’autres apports dans nos attributions. Quant au gouvernement provincial, il pourra également commencer à financer sa part dans les 45 jours», a précisé le président de la Fec à Watsa, Cyrile Ekolo Moke.

Le gouverneur Bamanisa a salué cette initiative de la Fec Watsa, appelant les autres antennes de la Fec dans la Province Orientale à faire de même. «Nous appelons aussi les autres structures de la Fec – à Kisangani, Ituri…- de pouvoir participer avec nous à la réhabilitation des axes routiers, soit par une prise en charge partielle, soit par un paiement de la taxe conventionnelle», a-t-il déclaré.

Les recettes de péage seront totalement affectées au financement de ces travaux, souligne l’article 6 du protocole.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner