Les enseignants de 50 écoles d’Isangi exigent d’être payés par la Caritas Congo

Les enseignants de près de cinquante écoles publiques de la  cité d’Isangi en Province Orientale exigent d’être payés par le biais de l’organisation catholique Caritas Congo et non par le système de paiement via téléphone portable. Ils ont signé une pétition qu’ils ont remise jeudi 10 octobre au gouvernement provincial. Selon le secrétaire du Syndicat des enseignants du Congo (Syeco) à Isangi, Zéphirin Boyela, les enseignants se plaignent entre autre des retards de paiement des salaires, de la retenue de 1 100 Francs congolais (soit plus de 1 $ dollar américain) sur leurs salaires.

Les enseignants veulent aussi éviter d’effectuer de longs trajets pour récupérer leurs salaires à la banque lorsque leurs noms sont omis dans les listes d’Airtel Money. Des  moments d’absences des enseignants qui préjudicie les élèves livrés à eux-même et perturbe le calendrier scolaire.

Le chargé de communication d’Airtel au niveau national dit n’avoir pas encore reçu une copie de la pétition. Néanmoins, l’entreprise promet de s’investir pour réduire la durée de la paie  de salaires.

 


Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner