Des dizaines de milliers de victimes de violences sexuelles pleurent sur leur sort.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Des dizaines de milliers de victimes de violences sexuelles pleurent sur leur sort. La peur de représailles de la part des violeurs, la crainte d’être rejetées par leurs familles ou méprisées par leurs communautés empêchent les victimes de rompre le silence. Des rares cas ont été enregistrés par les procureurs. En raison de ce que les ong de droits de l’homme qualifient de “dysfonctionnement du système judiciaire congolais”, très peu de dossiers sont arrivés au stade de procès.

Le mode de perception de 1% de la taxe sur les transactions commerciales du diamant divise le gouvernorat et les diamantaires du Kasaï Oriental. Le gouvernorat voudrait percevoir les 1% auprès de tous les opérateurs économiques. Ils sont tous d’accord sur la légalité de cette taxe. La pomme de discorde c’est au sujet du lieu de paiement.

L’ong SAFIVO, service d’appui financier aux veuves et orphelins, assiste un millier de personnes vulnérables. Les orphelins apprennent des métiers ; les veuves et veufs reçoivent de micro crédits. La recrudescence de la violence gonfle le nombre de ces personnes vulnérables. Cette ong a du mal à suivre le pas. Elle est butée à d’énormes problèmes financiers.

Lorsqu’une autorité politique débarque à Kindu, l’électricité et l’eau sont fournie Presque sans interruption. A son départ, la loi du délestage refait surface. Depuis l’annonce de la visite de Joseph Kabila, les habitants de Kindu ont vu leur ville éclairée sans interruption. Avec le report annoncé, de huit heurs d’éclairage, la ville est retombée à trois heures de fourniture d’électricité voire à des nuits noires.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner