Lutte contre la corruption en RDC, des hauts fonctionnaires de l’Etat traduits en justice


Jean-Lucien Busa, Député national et secrétaire général adjoint du MLC chargé de l’idéologie et programme.


Laurent Simon Ikenge, Vice-président du MSR, parti membre de l’AMP

Le ministre du développement rural, le président du conseil d’administration et l’administrateur délégué général de la Société nationale de loterie, le procureur de la république au Nord-Kivu et  certains hauts fonctionnaires de l’administration publique sont mis à la disposition de la justice dans le cadre de la deuxième phase de  l’opération tolérance zéro. Ils

sont poursuivis pour mauvaise gestion, détournements de deniers publics et corruption.

La Ligue congolaise de lutte contre la corruption a salué l’arrestation du ministre de développement rural, estimant que cette vague d’arrestations annoncée par le ministre de la justice devrait toucher tous les hauts fonctionnaires sans exception.

Clément Kanku, député de l’opposition et président de l’Union pour la nation pense plutôt que cet acte est posé pour des  fins électoralistes. Selon lui, plusieurs cas graves de corruption et de détournement  sont connus aussi bien par le gouvernement, le parlement et d’autres institutions de l’Etat,  mais restent impunis.

  • Comment analyser cette démarche annoncée par le ministre de la  justice ?

Invités:

  • Jean-Lucien Busa, Député national de l’opposition, vice-président de la commission économique et financière à l’Assemblée nationale et secrétaire général adjoint du Mlc chargé de l’idéologie et programme.
  • Laurent-Simon Ikenge, Ministre honoraire de la fonction publique et de l’urbanisme et habitat et vice-président du Mouvement social pour le renouveau (Msr), membre de la majorité présidentielle.
  • Joseph Yav Katsung, Professeur de droit à l’Université de Lubumbashi et président du Control citoyen, une Ong qui a comme mission d’instaurer la culture de « Rendre compte ».

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: [email protected]

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

N’oubliez pas de joindre  à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner