Polémique autour de l’application de la loi OBAMA sur les minerais de sang en RDC


Julien Paluku Kahongya, Gouverneur du Nord-Kivu


Delly Mawazo, Coordonnateur de l’Ong «Credho»


Al Kitenge, Analyste économique et stratège

Le texte entre en vigueur, en principe, le 1er janvier 2012. Il interdit la vente et l’achat de l’or, du wolframite, de la cassitérite et du Coltan si ceux-ci proviennent des zones de conflit dans l’Est de la RDC. Mais déjà certaines sociétés d’électroniques internationales se conviennent de ne plus acheter des minerais en lien avec les conflits armés dès ce vendredi 1er avril.

Cette prise de position inquiète la société civile, le gouvernement provincial ainsi que les opérateurs miniers au Nord Kivu. Ils se disent préoccupés et demandent un moratoire de six à douze mois au gouvernement américain afin que la RDC se conforme aux mesures de contrôle qu’exige cette loi.

Pendant ce temps, certaines ONG nationales basées au nord Kivu, soutiennent la mise en application immédiate de cette loi.

  • Comment analyser cette divergence de vues ?

Invités:

  • Julien Paluku Kahongya, Gouverneur de la province du Nord-Kivu.
  • Delly Mawazo, Coordonnateur de l’Ong « Centre de recherche sur l’environnement, la démocratie et les droits de l’Homme (Credho) ». Une des Ong qui soutiennent la mise en application immédiate de la loi Obama.
  • Al Kitenge, Analyste économique et stratège.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: [email protected]

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

N’oubliez pas de joindre  à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner