Recrudescence de l’insécurité à l’Est de la RDC


Mohamed Bule, Député national de l’opposition et général à la retraite.


Julien Paluku Kahongya, Gouverneur de la province du Nord-Kivu

Un groupe des combattants rwandais des FDLR a attaqué, samedi 7 mai, le cortège du ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Léonard Mashako Mamba.  Son chauffeur et son garde du corps ont été tués sur le coup, selon Lambert Mende Omalanga,  porte-parole du Gouvernement.

Pour Mashako Mamba, le problème de la sécurité doit interpeller tout le monde, et les autorités doivent se mobiliser et renforcer les efforts déjà consentis afin de mieux protéger les populations dans tous les coins du pays.

Tout en reconnaissant que l’insécurité persiste au Nord-Kivu, Léonard Mashako Mamba estime que l’attaque dont il a été victime, est un vécu quotidien de la population.

Pendant ce temps, au sud-Kivu, quatre villages du groupement d’Irhambi-Katana dans le territoire de Kabare, ont fait l’objet d’un pillage systématique dans la nuit de dimanche à ce lundi 9 mai, lors d’une attaque que la société civile attribue aux combattants FDLR.

Une personne a été tuée, quatre blessés et dix sept autres emportées dans la forêt. Les FARDC ont réussi à libérer quatre otages et récupérer quelques biens entre les mains des assaillants.

  • Comment expliquer la persistance de l’insécurité, malgré la multiplicité des opérations militaires pour ramener la paix dans cette partie du pays ? 

Invités:

  • Mohamed Bule, député national de l’opposition et président de la commission défense et sécurité à l’Assemblée nationale. Il est général à la retraite.
  • Julien Paluku, Gouverneur de la province du Nord-Kivu.
  • Jean-Paul Lumbu Lumbu, Avocat au barreau près la Cour d’appel en RDC et coordonnateur national du Réseau d’actions citoyennes pour la démocratie (Racid), plate-forme de plus de 113 organisations de la société civile de l’Est.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: [email protected]

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

N’oubliez pas de joindre  à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner