François Hollande viendra à Kinshasa pour le sommet de la francophonie

Le président français François Hollande confirme sa venue au sommet de la francophonie en octobre prochain à Kinshasa.

Le président français l’a annoncé lundi 27 août 2012 aux  diplomates participant à la 19è Conférence des ambassadeurs à Paris.

Selon lui, l’objectif de sa participation à ce sommet est de faire avancer la démocratie en RDC. Le chef de l’Etat français a indiqué qu’au cours de son séjour, il va échanger avec le gouvernement, l’opposition et la société civile.

Cette décision du chef de l’Etat français est diversement appréciée au sein de l’opinion congolaise. Pour le porte-parole intérimaire du gouvernement congolais, Thryphon Kin Kiey Mulumba, la participation du président français au sommet de la Francophonie de Kinshasa « rend justice au peuple congolais qui consent beaucoup de sacrifices pour la tenue de ce sommet alors que nous sommes en guerre ». Il affirme que la décision de François Hollande est aussi « bénéfique pour toute la sous-région de l’Afrique centrale qui va accueillir un tel sommet pour la première fois ».

De son côté, Jean Lucien Busa, député du Mouvement de libération du Congo (MLC), un parti  de l’opposition, se félicite que le président français ait reconnu devant les ambassadeurs français que « la RDC est un pays où des problèmes de démocratie, de gouvernance et de respect des droits de l’homme se posent ».

Affirmant que son ONG est opposée à la participation de François Hollande à ce sommet, Jean Claude Katende, président de l’Association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho), estime que le président français devrait profiter de cette tribune pour dénoncer les violations des droits de l’homme en RDC.

Certains partis de l’opposition congolaise ainsi que des organisations de la société civile souhaitaient que ce sommet soit délocalisé, déplorant notamment « le non respect des droits de l’homme, le manque de transparence dans les dernières élections générales et la crise dans l’Est du pays ».

  • Quelle analyse faire de cette déclaration du président français ?
  • Quelles sont les attentes de la RDC par rapport à ce sommet ?

Invités:

  • Christophe Lutundula, Député national de la majorité présidentielle et président du parti politique Mouvement solidarité pour la démocratie et le développement (Msdd).
  • Joseph Kapika, Membre de la présidence de L’UDPS et secrétaire national chargé de la Province du Kasai Occidental.
  • Professeur Mwahila Tshiyembe, Directeur de l’Institut panafricain de Géopolitique de Nancy en France.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: [email protected]

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

« Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (167)
Ebola (68)
FARDC (60)
Beni (31)
Unpc (29)
FCC (26)
Lamuka (25)
Ceni (25)
Sécurité (24)
Ituri (24)
Kinshasa (22)
Djugu (22)
JED (21)
ADF (21)
Léopards (20)