Axel Queval s’exprime sur la situation sécuritaire au Nord-Kivu

Le monument Tshukudu, un des lieux symboliques de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu en RDC. Radio Okapi John Bompengo

Axel Queval, chef de bureau intérimaire de la Monusco à Goma, est l’invité de Radio Okapi ce matin. Il s’exprime sur la situation sécuritaire au Nord-Kivu et les revendications des populations de cette province.

Vendredi dernier, les habitants de Goma avaient attaqué un convoi de la Monusco pour désapprouver ce qu’ils considèrent comme une « léthargie des forces onusiennes » face aux groupes armés. En effet, la Monusco a donné la semaine dernière un ultimatum de 48 heures aux détenteurs illégaux d’armes pour les déposer après avoir délimité une zone de sécurité sur l’axe Goma-Sake. La population veut que cette zone soit étendue aux entités sous contrôle des groupes armés dont le M23.

Axel Queval est interrogé par Sifa Maguru.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner