Retour au calme à la prison de Bunia après le soulèvement des détenus

Plus de 100 détenus militaires incarcérés dans cette prison étaient en colère  lundi.

Ces  prisonniers ont cassé les portes du dispensaire de la prison et pillé les médicaments ainsi que les matelas.

Selon le directeur de cette maison carcérale, 35 de ces détenus, accusés d’être les auteurs de ce soulèvement, ont été transférés ce même lundi au cachot de l’auditorat militaire de Bunia.

Lors de l’incident,  les FARDC  et les policiers ont tiré plusieurs coups de feu en l’air pour maîtriser les insurgés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner