Insécurité Lubero: les FDLR, Pareco et FARDC pointés du doigt

 

Les chefs coutumiers de la collectivité de Batangi se sont rencontrés, dimanche 27 mars, pour faire l’état de lieux de la situation sécuritaire dans cette partie du territoire de Lubero (Nord-Kivu).

Selon les participants, l’insécurité dans ce secteur est causée notamment  par les groupes armés, à savoir: 

  • les FDLR rwandaises,
  • le Pareco et
  • certains éléments incontrôlés des FARDC. 

D’apres eux, cette situation d’insécurité freine les activités champêtres, scolaires voire sanitaires et augmente le nombre des déplacés internes. 

Face à ce drame, les chefs coutumiers des Batangi invitent les autorités à retablir des conditions securitaires devant favoriser le retour des déplacés dans leurs villages d’origine.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner