Kisangani: le Reprodhoc fait un bilan mitigé du début de la campagne

Dans un communiqué délivré lundi 14 novembre, le Réseau provincial des ONG  de défense des droits de l’homme (Reprodhoc), à Kisangani, a dénoncé la présence de mineurs dans les cortèges, le sabotage de certaines affiches et banderoles ainsi que la monopolisation des médias publics par les seuls candidats de la Majorité présidentielle (MP). Le collectif a affirmé avoir relevé ces «faiblesses» après évaluation de la campagne électorale, lancée  le 28 octobre 2011. 

Au lendemain de la tenue du meeting populaire de Etienne Tshisekedi wa Mulumba, le groupe d’ONG  a, tout de même, salué l’encadrement de la population et la protection du candidat de l’opposition par la police nationale congolaise pendant son adresse à la population. 

En vue d’instaurer un climat pacifique tout au long du processus électoral, le Reprodhoc a finalement recommandé: 

  • au Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la Communication (CSAC) d’assurer un accès équitable aux médias publics à tous les candidats
  • aux instances judiciaires de sanctionner tout candidat qui inciterait la population à la violence
  • aux candidats eux-mêmes de promouvoir la paix et de proposer des projets concrets et durables à la société.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner