Mbuji-Mayi: le général Bisengimana condamne l’utilisation des enfants et des drogués dans la campagne

Le commissaire général de la Police nationale congolaise (PNC), le général Charles Bisengimana, a appelé, lundi 14 novembre à Mbuji-Mayi, la population du Kasaï-Oriental à se désolidariser des politiciens qui utilisent les enfants et les drogués dans leur campagne électorale. Il a lancé cet appel lors d’une mission dans la ville, visant, en coordination avec le conseil provincial de sécurité, à établir des mécanismes de sécurisation de la population locale en période électorale.

Le général Bisengimana a également affirmé que la police allait  «réserver un traitement très sévère» aux «délinquants et aux drogués [qui seraient utilisés] dans des marches pour s’attaquer aux biens publics, aux personnes physiques, aux éléments de la police…» 

Avant de quitter Mbuji-Mayi, il a demandé à la population locale de collaborer avec la police pour la tenue des élections apaisées.

Il était à la tête d’une forte délégation des officiers de la PNC et des FARDC. Accompagné des responsables de la police de la Monusco, le général Bisengimana s’est entretenu sur cette question avec le gouverneur du Kasaï-Oriental.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner