Kinshasa: les pétroliers veulent augmenter le prix du carburant

Les stations services ont fermé plus tôt que d’habitude, mercredi 7 mars à Kinshasa. Quoiqu’ouverts jeudi matin, ces stations ne vendaient plus du carburant dans toutes leurs pompes. 

Emery Mbatshi  Bope, vice-président du groupement des entreprises pétrolières privées du Congo, a affirmé que les opérateurs du secteur voudraient, par là, faire pression au gouvernement pour revoir à la hausse les prix de carburant.

Le prix du carburant à l’international a été, selon lui, revu à la hausse depuis un temps et le taux de change pris en compte dans l’actuelle structure des prix a changé.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner