Kasaï-Oriental: la crise économique favorise l’exode vers le Katanga et Kinshasa

La Nouvelle société civile du Congo (NSCC/Mbuji-Mayi) a lancé, dimanche 15 juillet, au cours d’une journée de réflexion, un cri d’alarme pour que cessent les migrations des populations locales vers le Katanga et Kinshasa. Cet exode fait suite à la chute de la Minière de Bakuanga (Miba), a expliqué le coordonnateur provincial de cette structure, Maître Hilaire Kabuya Kabeya Tshilobo.

«Il y a des études qui ont montré que, rien que pour le seul mois de mai, il y a eu plus de cent trente-six mille départs des Kasaïens vers le Katanga. Mais si vous considérez depuis 2006, date du début de la crise, combien sont déjà partis ? », s’est interrogé Hilaire Kabuya, ajoutant que le nombre des ménages agricoles est passé de deux millions à un million.

Cette situation est due à la misère qui frappe tous les secteurs de la vie au Kasaï-Oriental. Une des conséquences de cet exode, selon la même source, c’est la diminution des finances publiques.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner