Fête des morts : les Kinois entretiennent des tombes de leurs proches

Des milliers des Kinois se sont rendus mercredi 1er août dans des cimetières de leurs proches pour les entretenir. Une façon pour eux d’avoir une pensée pieuse en mémoire des disparus. Au cimetière de la Gombe, quelques jeunes rencontrés sur le lieu trouvent une occasion de se faire de l’argent en proposant leurs service de défrichage moyennant 5 000 ou 10 000 francs (environ 5 ou 10 dollars américains).

« Je ne viens que le 1er août. Moi je fais de la peinture dans les tombeaux. Je balaye aussi. Demain je ne viendrai pas. Je ne viendrai que le 1er août prochain », a déclaré un jeune rencontré sur place.

Ceux qui n’ont pas les moyens de se payer cette main d’œuvre, s’activent eux-mêmes. Houes, râteaux ou balais à la main, ils assainissent les alentours des tombeaux de leurs proches. Certains ornent des tombes avec des fleurs. Un marché informel de fleurs se crée pour la circonstance au cimetière de la Gombe.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner