Kasaï-Oriental: les policiers accusés de rançonner la population sur la route Mbuji mayi-Lusambo

Les policiers sont accusés, depuis quelques jours, de rançonner la population sur la route Mbuji Mayi-Lusambo (Kasaï-Oriental). Selon des sources concordantes, ces hommes en uniforme ont érigé sur ce tronçon de 200km, plus de vingt-cinq barrières illégales, où ils exigent des sommes d’argent et des biens en nature.

Selon les mêmes sources, les vendeurs à vélo qui acheminent les produits de champs vers les grands centres urbains sont les plus exposés, après les conducteurs des camions de marchandises en provenance de Lusambo vers Mbuji-Mayi.

Des témoins affirment qu’à chaque barrière, le conducteur doit payer une somme allant de 500 à 2 500 francs congolais, selon qu’il s’agit d’un camion ou d’un vélo.

L’administrateur du territoire de Kabeya Kamwanga, William Mbiya, rejette ces allégations et affirme n’avoir reçu aucune plainte du genre. Il admet tout de même que deux policiers ivres avaient récemment rançonné les habitants de Ciaciacia. Il aurait requis des sanctions contre eux.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner