Kisangani: le tribunal de grande instance juge des prisonniers en détention préventive prolongée

Siégeant en matière répressive au premier degré, le tribunal de grande instance de Kisangani (Province Orientale) a traité, mardi 15 octobre, trente dossiers sur les deux cents relatifs aux détenus ayant passé plusieurs mois voire des années dans la prison centrale sans jugement.

Appuyées par la section «Appui à la justice» de la Monusco, ces audiences spéciales se tiennent à la prison centrale de Kisangani située dans la commune Makiso.

Parmi ces dossiers figurent ceux des prisonniers arrêtés depuis 2005 et poursuivis pour meurtre, tentative de viol, vol qualifié, participation criminelle, association des malfaiteurs et extorsion.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner