Minova: la société civile accuse les miliciens démobilisés d’extorsions

Le président de la société civile de Bweremana (Sud-Kivu), Jean- Paul Kazungu Shabapfuku, a lancé mardi 17 décembre un cri d’alarme face à l’arrivée de plus de quatre mille cinq cents combattants Maï-Maï des groupes Nyatura et de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS), dans le cadre de leur démobilisation. Ces combattants récoltent les produits vivriers des habitants pour nourrir leurs familles sans l’autorisation des propriétaires, selon la même source.

De leur côté, les sources militaires condamnent cette pratique, affirmant que la ration alimentaire est disponible pour les démobilisés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner