Katanga: la paix sociale revient à Manono après 2 jours de tensions

La paix sociale est revenue à Manono-centre (Katanga), après des tensions observées, vendredi 21 et samedi 22 mars, devant le cachot du commissariat de police nationale. Des sources concordantes indiquent que les manifestants réclamaient qu’on leur livre le soldat Bongisa, un des présumés assassins de deux commerçants originaires de la localité Kitenge dans le territoire de Kabongo (Katanga).

Selon les mêmes sources, les parents de ces commerçants, une trentaine, venus de Kabongo ont tenté sans succès d’extraire ces présumés assassins du cachot.

L’autorité territoriale a réussi à calmer les manifestants en rassurant que justice serait faite.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner