Province Orientale: plus de 2 000 personnes fuient les exactions de Maï-Maï à Opala

Environ 2 000 personnes ont abandonné, depuis une semaine, leurs habitations dans les localités Balolo et Yawende Lolo, en territoire d’Opala, à plus de 250 km de Kisangani (Province Orientale). Des sources de la région indiquent que ces habitants fuient les exactions répétées des miliciens fidèles au colonel auto-proclamé Thoms Mesandu, un évadé de la prison d’Osio. Ils ont abattu la semaine dernière un jeune garçon du groupement Yawendelelo, à plus de 80 km de la cité d’Opala, affirment des sources militaires de la région.

Ces miliciens s’opposeraient au projet de la création du nouveau parc de Lomami et ils se seraient donner comme mission de tuer tous les paysans impliqués dans ce projet, indiquent des sources dans cette région. Ces Maï-Maï recrutent également des jeunes gens dans des villages de la contrée pour les associer à leur cause.

La circulation d’armes à feu dans le territoire d’Opala est à l’origine du braconnage à grande échelle et de l’insécurité qui retarde le décollage effectif des activités du nouveau parc de la Lomami dans le district de la Tshopo.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner