Bokungu: l’administrateur du territoire nie avoir vendu un bureau de l’Etat

La population du territoire de Bokungu (Equateur) accuse, depuis quelques jours, leur administrateur, Daniel Etshuaka, d’avoir vendu illicitement la parcelle, abritant le bureau de la cité. La société civile locale dit avoir saisi le commissaire de district de la Tshuapa à ce sujet. Ce que rejette l’incriminé qui affirme avoir délocalisé le bureau de la cité qui risquait de s’écrouler à l’approche d’un glissement de terrain.

Selon la société civile de Bokungu, la parcelle qui abrite le bureau de cette cité est vendue à un opérateur économique de la contrée à 1 500 000 francs congolais (1 600 dollars américains).

«L’argent de la vente de cette parcelle n’est pas versé au trésor public», édnonce le président de la société civile de Bokungu, Camile Baka.
Il a indiqué que les agents de la cité ont été délogés et travaillent désormais dans la résidence privée du chef de la cité de Bokungu. Mécontents, les habitants de la cité de Bokungu promettent de descendre dans la rue au cas où une solution ne serait pas trouvée à sa préoccupation.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner