Goma : la Société civile dénonce une recrudescence de l’insécurité

La coordination de la Société civile au Nord-Kivu se dit préoccupée par la recrudescence de l’insécurité dans la ville de Goma, chef-lieu de province. Spécifiquement aux quartiers Mabanga-sud et Murara, au moins trois personnes ont été tuées par balles en l’espace d’une semaine, selon cette structure citoyenne.

Pour Thomas d’Acquin Mwiti, président de la Société civile du Nord-Kivu, c’est le fait d’infiltrés au sein des forces de l’ordre qui tentent de ternir l’image de la police et de l’armée.

Il appelle les autorités provinciales à assainir les différents services de sécurité «infiltrés».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner