Sud-Kivu: des enfants ex-miliciens souffrent de troubles psycho-sociaux

La coordination de santé mentale au Sud-Kivu organise ce mercredi 17 septembre à Bukavu une formation de 30 assistants sociaux qui gèrent des enfants au Centre de transit et d’orientation. Environ 142 enfants sortis des forces et groupes armés, et qui sont hébergés dans ce centre de transit et d’orientation du Bureau pour le volontariat au service de l’enfant et de la santé (BVES), montrent des signes des troubles liés à la santé mentale.

Le directeur du centre indique que ces enfants cohabitent difficilement  avec les autres qui ne sont pas de leurs propres ethnies, ils sont agressifs et souvent  insensibles aux ordres des assistants sociaux.

Lorsqu’ils sont sortis des forces et des groupes armés, ces enfants «passent par nos centres pour la gestion des troubles liés à leur santé mentale entre autres, à une prise en charge psycho sociale qui les aide à dépasser les événements des traumatismes et des stress qu’ils ont vécus afin de devenir encore des personnes normales», a expliqué le directeur de BVES, Murhabazi Namegabe.

Selon lui, 100% de ces enfants ont tel ou tel problème lié à des troubles psycho-sociaux ou à leur santé mentale. Les signes à la fois des malaises, des souffrances, des détresses, a précisé Murhabazi Namegabe, évoquant également des «problèmes de comportement des enfants qui sont enfermés sur eux-mêmes et qui ne peuvent pas parler

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner