CNDH : le comité de suivi satisfait de la transparence du processus de mise en place

Le comité de suivi pour la désignation des membres de la Commission nationale de défense des droits de l’homme (CNDH) se réjouit de la transparence qui a entouré ce processus entamé par le bureau de l’Assemblée nationale. Lors d’un point de presse tenu dimanche 9 novembre à Kinshasa, le coordonnateur de ce comité, Me Lumu Mbaya, se félicite, non seulement, « du sens élevé de responsabilité qui anime les membres des différentes structures de la société civile dans l’élaboration de leur liste, mais aussi de la dextérité du bureau de l’assemblée nationale dans la confection de la liste provisoire publiée le 30 octobre dernier ».

Me Mumu Mbaya déplore toutefois le temps pris pour la mise en place de la CNDH. Il dit ne pas comprendre que la loi sur la Commission électorale nationale indépendante (ceni) soit déjà mise en place, alors qu’elle a été votée au même moment que celle de la CNDH.
« Ça a pris le temps. C’est déjà le premier reproche à ce processus. Vous savez qu’à la même période, on a eu la loi sur la Ceni qui a été mise en place. Et la CNDH a beaucoup trainé. Ce que nous craignons, est que plus le temps dure, plus les personnes qui ne sont nullement concernées par la question de la protection de la défense des droits humains viennent torpiller le processus tel que mené avec responsabilité par la société civile dans ses différentes thématiques », a affirmé Me Lumu Mbaya.​

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner