Maniema: les agressions des civils se multiplient à Benya Samba

Un opérateur économique a été passé à tabac lundi dernier, sa moto et son sac contenant de l’argent ravis à Lubao-gare, à 20 Km de Samba par des hommes armés non identifiés. Selon le vice-président de la société civile locale, Bienvenu Bushiri, les agressions des civils se multiplient dans la chefferie Benya Samba.

Des bandits armés ont braqué, il y a plus d’une semaine, des agents payeurs de l’ONG Association des missionnaires du Congo (Ameco)sur la route Samba-Kasongo, emportant plus de 17 millions de francs congolais.
La société civile estime que la police ne se déploie pas suffisamment pour protéger la population, tandis que la police accuse la population de ne pas coopérer suffisamment avec ses éléments.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner